Séminaire « Sociologie historique de l’État en Turquie depuis les Tanzimat », à l’EHESS, année 2010-2011

Séminaire coordonné par Marc Aymes, chargé de recherche au CNRS ;Benjamin Gourisse, ATER à l’Université Paris-I/Panthéon-Sorbonne ; Emmanuel Szurek, doctorant à l’EHESS 

2e et 4e mercredis du mois de 11 h à 13 h (salle Alphonse-Dupront, 10 rue Monsieur-le-Prince 75006 Paris), du 24 novembre 2010 au 25 mai 2011

 

Pour poser les jalons d’une sociologie historique de l’État en Turquie, deux axes seront privilégiés : l’étude des pratiques de l’État en tant qu’organisation bureaucratique dépatrimonialisée (modes de gouvernement, pratiques administratives, filières d’accès à la fonction publique), et l’analyse de l’État en tant qu’espace et acteur de socialisation (production de classements, de pratiques et de représentations légitimes, nationalisation des enjeux). Il s’agira de multiplier les échelles d’analyse, d’identifier les ruptures et les continuités historiques. On interrogera l’homogénéité apparente de l’État et on évaluera la porosité de la sphère administrative aux forces et aux lignes de division politiques.

Le séminaire est articulé à un programme de recherche ANR « Ordonner et transiger. Modalités de gouvernement et d’administration en Turquie et dans l’Empire ottoman depuis la fin du XIXe siècle » (2008-2011). Il participe à la constitution d’un groupe de lecture et d’écriture en sociologie historique du politique.
Programme :
24 novembre : « Lectures de l’Etat en Turquie : de l’État arbitre à l’État enjeu » (avec Benjamin Gourisse, université de Paris-I/Panthéon-Sorbonne)
8 décembre 2010 : « L’interpénétration des jeux étatiques, politiques et sociaux : mobilisations collectives et captations des ressources étatiques (1975-1980) », Benjamin Gourisse
12 janvier 2010 : « Investissement des arènes étatiques et usages de la violence physique », Benjamin Gourisse
26 janvier 2011 : « La révolution par le bas. La fête républicaine dans les provinces (années 1930) »,  Emmanuel Szurek
9 février 2011 : « Turcologie et diplomatie : considérations historiographiques », Emmanuel Szurek
23 février 2011 : « La surveillance des amitiés : la diplomatie culturelle franco-turque dans l’entre-deux-guerres », par Emmanuel Szurek
9 mars 2011 : « L’État : l’art de faire avec, ou sans (Une lecture de James C. Scott) », Marc Aymes
23 mars 2011 : « Petite (et grande) histoire d’un pacha bien caché », Marc Aymes
27 avril 2011 : « Pseudo-noblesse provinciale et psychanalyse d’État »,  Marc Aymes
11 mai 2011 : Béatrice Garapon, étudiante en M2, IEP/EN, « La doctrine Davutoglu en questions » et Zureyha Mevsim, étudiante en M1, EHESS : « De l’apogée de l’institution califale à son abolition (1876-1924) »
25 mai 2011 : « Administrer l’éducation religieuse à la sortie de l’Empire : regards croisés sur les cas turc et albanais », Nathalie Clayer

Mots-clés : Anthropologie, Histoire, Politique, Sociohistoire, Sociologie

Aires culturelles : Europe centrale et orientale, Europe sud-orientale, Maghreb, Méditerranéens (mondes), Musulmans (mondes), Turc (domaine)

Centre :CETOBaC – Centre d’études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques

Site web : http://cetobac.ehess.fr

Renseignements : contacter Marc Aymes

Adresse(s) électronique(s) de contact : marc.aymes(at)gmail.com

Séminaire « Sociologie historique de l’État en Turquie depuis les Tanzimat », à l’EHESS, année 2009-2010

  • Séminaire coordonné par :
  •  Marc Aymes, chargé de recherche au CNRS
  • Nicolas Camelio, allocataire-moniteur normalien
  • Benoit Fliche, chargé de recherche au CNRS
  • Benjamin Gourisse, ATER à l’Université Paris-I/Panthéon-Sorbonne
  • Élise Massicard, chargée de recherche au CNRS
  • Emmanuel Szurek, allocataire-moniteur normalien à l’EHESS

S’il s’agit de l’enseignement principal d’un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

2e et 4e mercredis du mois de 9 h à 11 h (salle 830, 54 bd Raspail 75006 Paris), du 25 novembre 2009 au 26 mai 2010. Séances supplémentaires les 2 et 9 juin (même heure, même salle) et le 22 juin de 13 h à 15 h (même salle)

Le séminaire entend poser les jalons d’une sociologie historique de l’État en Turquie depuis la période des Tanzimat, l’État étant ici entendu comme ensemble d’institutions historiquement et socialement situées, dont il s’agit d’interroger l’homogénéité apparente. Deux axes de travail seront privilégiés : l’étude des pratiques de l’État en tant qu’organisation bureaucratique dépatrimonialisée (modes de gouvernement, pratiques administratives, filières d’accès à la fonction publiques), et l’analyse de l’État en tant qu’espace et acteur de socialisation (production de classements, de pratiques et de représentations légitimes, nationalisation des enjeux).
Il s’agira de multiplier les échelles d’analyse, d’identifier et d’interroger les ruptures et les continuités historiques. On évaluera la porosité de la sphère administrative turque aux forces et aux lignes de division politiques (processus de politisation des institutions).
Le séminaire est bimensuel, et articulé à un programme de recherches ANR « Ordonner et transiger. Modalités de gouvernement et d’administration en Turquie et dans l’Empire ottoman depuis la fin du XIXe siècle » (2008-2011).

8 décembre de 17 h 30 à 19 h : Conférences de Yael Navaro-Yashin (University of Cambridge, Dept. of Social Anthropology), Affect and Administration : Civil Service under the Turkish Republic of Northern Cyprus

13 janvier : « L’Administration de la Dette Publique ottomane au service des épargnants européens mais aussi vecteur de modernité pour l’Empire » (Alexis Gilodi, EHESS)

27 janvier : Sümbül Kaya, ATER en science politique à l’Université de Lyon-II, «Les effets socialisateurs de la conscription en Turquie depuis 1980 »

10 février 2010 : Benjamin Gourisse, ATER en science politique à l’Université Paris-I, « Les activités partisanes de captation des ressources étatiques et leurs effets sur le jeu politique (1975-1980)»

10 mars 2010 : Ayse Ayata, professeur à l’université technique du moyen-orient à Ankara (ODTÜ), invitée dans le cadre de la chaire sécable de l’IISMM, ‘Changing paterns of state clientellism since 1950’

24 mars 2010 : Anouck Gabriela Corte-Real, doctorante, Sciences-Po, Paris ; « Le redéploiement libéral de la domination militaire en Turquie : le cas du fonds extrabudgétaire Savunma Sanayi Destek Fonu »

 

14 avril 2010 : Emmanuel Szurek, CETOBaC, EHESS, « Administrer la langue ? La « Société de la Langue Turque » à l’époque kémaliste »

12 mai 2010 : Berna Ekal Şimsek (Université du Bosphore/EHESS), « Féminisme, services sociaux municipaux et la question « de l’aide » en Turquie: le cas des refuges pour les femmes violentées »

26 mai 2010 : Nicolas Camelio, EHESS, « Les juristes entre militaires et politiques : le coup d’Etat de 1960 et l’écriture de la Constitution de 1961 en Turquie »

2 juin 2010 : Jean-François Bayart (CNRS/CERI), « Marianne et Tayyip. Un essai de sociologie historique du politique », autour de son livre L’Islam Républicain ( consulter ici )

9 juin : Nicolas Camelio (ENS/EHESS), « Les juristes entre militaires et politiques : le coup d’Etat de 1960 et l’écriture de la Constitution de 1961 en Turquie »

22 juin (13h-15h) : Noémi Levy (EHESS/Université du Bosphore), « Le quartier comme espace et acteur du contrôle à Istanbul »

Mots-clés :Anthropologie,Histoire,Politique,Sociohistoire,Sociologie,

Aires culturelles : Europe centrale et orientale, Europe sud-orientale, Maghreb, Méditerranéens (mondes), Musulmans (mondes), Turc (domaine)

Mentions & spécialités :

  • Sociologie
    (Séminaire de recherche M1S2 )
  • Histoire
    (Séminaire de recherche )

Centre :CETOBaC – Centre d’études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques

Renseignements : Élise Massicard, bureau 801, 54 bd Raspail 75006 Paris, tél : 01 49 54 24 21.

Adresse(s) électronique(s) de contact : elise.massicard(at)ehess.fr

Séminaire « Sociologie historique de l’État en Turquie depuis les Tanzimat », à l’EHESS, année 2008-2009

Séminaire coordonné par Marc Aymes, chargé de recherche au CNRS ; Benoît Fliche, chargé de recherche au CNRS ; Benjamin Gourisse, ATER à l’Université Paris-I/Panthéon-Sorbonne ; Élise Massicard, chargée de recherche au CNRS ; Emmanuel Szurek, allocataire-moniteur normalien à l’EHESS

2e et 4e mercredis du mois de 9 h à 11 h (salle 830, 54 bd Raspail 75006 Paris), du 26 novembre 2008 au 27 mai 2009

Le séminaire entend poser les jalons d’une sociologie historique de l’État en Turquie depuis la période des Tanzimat, l’État étant ici entendu comme ensemble d’institutions historiquement et socialement situées, dont il s’agit d’interroger l’homogénéité apparente. Deux axes de travail seront privilégiés : l’étude des pratiques de l’État en tant qu’organisation bureaucratique dépatrimonialisée (modes de gouvernement, pratiques administratives, filières d’accès à la fonction publiques), et l’analyse de l’État en tant qu’espace et acteur de socialisation (production de classements, de pratiques et de représentations légitimes, nationalisation des enjeux).

Il s’agira de multiplier les échelles d’analyse, d’identifier et d’interroger les ruptures et les continuités historiques. On évaluera la porosité de la sphère administrative turque aux forces et aux lignes de division politiques (processus de politisation des institutions).

Le séminaire est bimensuel, et articulé à un programme de recherches en cours.

14 janvier : « La prose de l’Etat » (Günes Isiksel)

28 janvier : intervention de Nicolas Camélio

13 mai : Éducation, the state and the individual in the late Ottoman Empire (Benjamin Fortna, SOAS, Londres-Paris)

 

Mots-clés :Anthropologie,Histoire,Politique,Sociologie,

Aires culturelles :Turc (domaine),

Centre :ÉTO-CHDT – Centre d’histoire du domaine turc

Renseignements : Benoit Fliche, bureau 801, 54 bd Raspail 75006 Paris, tél : 01 49 54 26 55

Adresse(s) électronique(s) de contact : fliche(at)ehess.fr